Antonio Justel Rodriguez

29 VERSETS-BASE





... dans l'unité d'être consciente et rythmée, dans son silence le plus aigu et le plus aigu,
Je veux mettre dans celui-ci et avec lui la solitude et l'immobilité parfaites et voir dans les trois leurs flammes,
les toucher, et, dans cette union totale, les entendre, les sentir être, vivre en eux et avec eux,
comme s'il s'agissait d'entités et de lumières originelles,
vibrer et accepter, par conséquent, leurs interactions sidérales et leurs équations vierges,
 ainsi que ses yeux au regard pur avec des lèvres et des langues de paroles invaincues,
comme si nous étions, j'insiste et dis - après l'infini et l'infini des années et des siècles -
vie innée, sang et voix d'éternité,
car si l'esprit est éternel, éternel et battements cosmiques, il sert et c'est le cœur ;
[... parce qu'instant par instant, et brin par brin,
en le bâtissant sur les très hauts sommets de cet ADN obscur du XXI,
- dans ceux, dans ceux du chuchotement quantique top secret -
certes le cœur garde et ordonne, coup par coup, son souffle profond,
dans les gemmes les plus précieuses, les atomes de violette primitive et la plus exaltée,
dans sa douce beauté, dans son sommet ou sommet spirituel]
... et c'est que plus, au-delà de l'isolement, de la solitude et de la fermeture,
- dans lequel le silence absolu est et règne -
même au-delà de la stupeur et de la terreur charnelle à la mort, plus, au-delà encore -
surgit puissant et invincible, notre puissance compatissante avec sa volonté ardente,
avec leurs tests ou épreuves avec lesquels construire ou sauver une âme d'un hymne immuable,
celui-là, celui des boucliers et des jets vivants au service d'un pouls ou pouls de fréquence immunitaire,
pour fouler et surmonter courageusement les transes graves de la vie, celles du silence intime, celles de la splendeur maximale...
... donc pourrions-nous sceller consciemment une telle digression,
avec plein de zèle pour sa synthèse :?
car si la solitude et l'immobilité sont les enclumes de l'humeur et la lumière du génie de la vie,
et le don du silence qui, élevant notre présence émouvante, l'exalte et la magnifie,
N'est-ce pas la sagesse alors je persiste et dis,
 l'ordre supérieur, l'immense symphonie, le chant immortel et authentique du monde...?
***
Antonio Justel Rodriguez
https://www.orindepanthoseas.com

Diesen Beitrag empfehlen:

Mit eigenem Mail-Programm empfehlen

 

Die Rechte und die Verantwortlichkeit für diesen Beitrag liegen beim Autor (Antonio Justel Rodriguez).
Der Beitrag wurde von Antonio Justel Rodriguez auf e-Stories.de eingesendet.
Die Betreiber von e-Stories.de übernehmen keine Haftung für den Beitrag oder vom Autoren verlinkte Inhalte.
Veröffentlicht auf e-Stories.de am 04.07.2021. - Infos zum Urheberrecht / Haftungsausschluss (Disclaimer).

 

Der Autor:

  Antonio Justel Rodriguez als Lieblingsautor markieren

Bücher unserer Autoren:

cover

Eiskalt erwischt. Hinterhältige Kurzgeschichten von Stefan Hein



Nervenkitzel, überraschende Wendungen und eine anständige Prise schwarzer Humor sind charakteristisch für die vierzehn spannenden Kurzgeschichten in diesem Buch. Ob Krimi, unheimliche Erzählung oder bissige Satire: Nie entwickeln sich die Dinge so wie erwartet. Überall lauern bitterböse Pointen – und erwischen den Leser eiskalt.

Möchtest Du Dein eigenes Buch hier vorstellen?
Weitere Infos!

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig!
Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen!

Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel

Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie "General" (Französische Gedichte)

Weitere Beiträge von Antonio Justel Rodriguez

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

COPPER AFTERNOON - Antonio Justel Rodriguez (General)
Winter Day - Inge Offermann (General)
The Power of Darkness - Ramona Benouadah (Fantasy)