Patrice Faubert

Catafalque gnomique

Environ quatre vingt quinze
Pour cent de notre univers
Est comme inconnu
Plus encore que caché, c'est connu
Quatre vingt quinze
Pour cent de notre comportement
Est automatisé
Enfants
Hommes
Femmes
Tout est pantin
Tout est mesquin
Aucune femme n'est libérée
Aucun homme n'est libéré
Aucun enfant n'est libéré
Déterminismes sociaux et culturels
Automatismes sociaux et culturels
Selon les temps
Selon les pays
La prison de nos automatismes
La prison de nos déterminismes
Le savoir
Pour le croire
Pour pouvoir, un peu, s'en échapper
Pour un peu plus les utiliser !
Il se voit partout, l'effondrement
Mais pas comme dans l'ancien temps
An 79 de notre ère
Quelque part sur la planète Terre
Herculanum, Pompéi
Quand le Vésuve rugit
Et là encore
Malgré tout, d'abord
Le spectacle au tout Debord
Les riches, mieux, s'en sortirent
Les pauvres ne furent que soupirs
Enfin, un peu moins, un peu mieux
Et en géologie, cela n'est pas vieux
Quand Néron
S'éclairait à la chrétienté
Devenue les lumières de l'impériale cité
Torches humaines, huilées, hurlantes
Torches humaines, vivantes
Mais hélas, la victime, souvent, devient bourreau
De la reproduction
De la perpétuation
Du tout monde, tout devenu salaud
Mais, si Rome, jadis, brûla
Cela ne fut pas par Néron
Mais un accident, voilà
Et toute une  construction, permit au feu, sa propagation
Du bois, de la pierre, feux géants, déjà, et les revoilà !
Chaque époque
Avec sa propre glottophobie
Alors que :
La diffusion de la science
La diffusion de l'Histoire
La diffusion des informations
Vraies ou fausses
Fausses ou vraies
En une vérité de l'abstrait
Ainsi
De la bipédie
Qui serait née des eaux
De son expérience idiosyncrasique, de sa théorie
Chaque scientifique y allant, une sorte d'infini
Mais
Comme la marchandise
Nourrit la marchandise
La pollution
Nourrit la pollution
La répression
Nourrit la répression
Le mal-être
Nourrit le mal-être
L'ignorance
Nourrit l'ignorance
Mais nous sommes dans l'ignorance
D'être dans l'ignorance
Nouvelles énergies
De nouveaux déchets
Et les déchets nourrissent les déchets
Chaque anomalie
En fanfare d'une autre anomalie
Car le monde, lui-même, est une anomalie !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ )  Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

Diesen Beitrag empfehlen:

Mit eigenem Mail-Programm empfehlen

 

Die Rechte und die Verantwortlichkeit für diesen Beitrag liegen beim Autor (Patrice Faubert).
Der Beitrag wurde von Patrice Faubert auf e-Stories.de eingesendet.
Die Betreiber von e-Stories.de übernehmen keine Haftung für den Beitrag oder vom Autoren verlinkte Inhalte.
Veröffentlicht auf e-Stories.de am 05.08.2021. - Infos zum Urheberrecht / Haftungsausschluss (Disclaimer).

 

Der Autor:

  • Autorensteckbrief
  • thx11382gmx.fr (Spam-Schutz - Bitte eMail-Adresse per Hand eintippen!)

  Patrice Faubert als Lieblingsautor markieren

Bücher unserer Autoren:

cover

Liebe in Stücke von Paul Riedel



Pragmatische Rezepte können nur zusammengestellt werden, wenn man täglich kocht. Einer mag ein Gemüse nicht, andere wollen nur die Rosinen aus dem Kuchen, und so gestaltet sich der Alltag in der Küche.

Möchtest Du Dein eigenes Buch hier vorstellen?
Weitere Infos!

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig!
Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen!

Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel

Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie "Politics & Society" (Französische Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

De nos vies, sans aucune vie - Patrice Faubert (Philosophical)
Promised man - Jutta Knubel (Love & Romance)