Patrice Faubert

Paraphysique des mémoires artificielles

Tout se contente d'être
En sexualité
En toute autre activité
Mais l'être humain
Dans sa manie acquise
Sous sa moralité banquise
Veut tout interpréter
Veut tout moraliser
Cependant
Que rien n'est beau
Que rien n'est laid
Ou, par rapport à qui ?
Ou, par rapport à quoi ?
Sauf, le meurtre de l'autre
Car, tout est, tout se fait, tout sera fait
Lieux, temps, époques
Avec qui vont avec, les défroques
Tout individu, par, avec, les autres
N'est pas n'importe qui
En effet, justement, il n'est que lui
Toute personne, par, avec, les autres
N'est pas n'importe qui
En effet, justement, elle n'est qu'elle
Mais
Tout, et dans tous les domaines
A été fait, se fait, sera fait
Dans l'ordre
Dans le désordre
L'entropie de l'anarchie
L'anarchie de l'entropie
Tout se produisant
Tout se reproduisant
Indifféremment ou différemment !
Ainsi sur Terre
Ainsi dans l'univers
Ainsi dans le plurivers
Et une étoile sur quatre
Aurait une planète similaire
Ou s'approchant du système Terre
Déjà, au fur et à mesure
Passé, présent, futur
Mémoires artificielles
Vaisseaux spatiaux automatisés
Pour l'univers, pouvoir l'explorer
Nouveaux propulseurs inventés
Avec le plus souvent
Plus aucun être vivant
Pour s'en émerveiller ou le constater
Et si cela ne peut se faire
Avec l'imminent effondrement sur Terre
Cela a pu déjà se faire
Ailleurs, peut-être, souvent, dans l'univers
Des mémoires artificielles
Se substituant aux mémoires naturelles
C'est déjà le cas à une autre échelle
Infinité des mondes
Mondes de l'infinité
De la mort et de la naissance
De la fusion nucléaire
Pour vraiment s'envoyer en l'air
Avec des machines complètement automatisées
Avec des machines complètement autonomisées
Avec des robots aux formes personnalisées
Mémoires artificielles
Visitant d'autres mondes
Ne rencontrant que des sondes
L'artificiel à la recherche du vivant !
Et quand sera mort, et depuis longtemps
Le dernier ingénieur, le dernier savant
Sidération du phénomène
Phénomène de sidération
Paradigme se généralisant
Comme en France
Tous les quatre jours, un enfant
Sous les coups de ses parents
Se mourant
Comme au tout se mélangeant
En plusieurs temps
Car seule l'anarchie serait l'harmonie, au tout unifiant
Quand chaque niveau d'organisation, de l'autre, est ignorant
Avec des technologies qui font foin
Pourtant, si loin
Des gens et de leur routine au quotidien
Alors que par contraste
1920, la femme avec sa nouvelle longévité
Avec la ménopause, de ce fait, enfin identifiée
Vieillissement naturel en premier
1960
De la maladie
De l'hormonale pathologie
Et avec l'orque, le dauphin pilote
La femme aussi se ménopause
Et à 52 ans, en moyenne, elle prend la pause
Pression de sélection
Des jeunes et de l'éducation
Il y a toujours, à tout, des raisons
Et puis
La fabrication de la maladie
La maladie en fabrication
Pharmacie en industrialisation
Tout un marché de haute consommation !
D'un temps l'autre
Tout devient
Du déguisement
Du travestissement
Car, tout est du déguisement
Car, tout est du travestissement
D'un lieu l'autre
D'une mode l'autre
D'une époque l'autre
Comme pour les idées
Comme pour les sexualités
Comme pour la politique
Comme pour l'économique
En rien, il n'existe de normalité
L'assassinat de l'autre, excepté
Comme au Mexique
Tant de disparus, tant de tués
Depuis 1964, 78201 personnes disparues
En réalité, torturées, exécutées
Enfants, femmes, hommes
De tout un système qui dégomme
Mafia, police, armée
Et d'un temps d'horreur, l'autre
Bénéfices nets, deuxième trimestre 2021
Apple, Microsoft, Google, sans rigoler
57 milliards de dollars cumulés
En son origine, le machinisme devait tout emporter
Surtout capable, sans cesse, de se répliquer
Et même Arenicola marina
Ver de vase marin, voilà
De son sang, l'utiliser
Pour du cyborg futur, le théoriser !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

Diesen Beitrag empfehlen:

Mit eigenem Mail-Programm empfehlen

 

Die Rechte und die Verantwortlichkeit für diesen Beitrag liegen beim Autor (Patrice Faubert).
Der Beitrag wurde von Patrice Faubert auf e-Stories.de eingesendet.
Die Betreiber von e-Stories.de übernehmen keine Haftung für den Beitrag oder vom Autoren verlinkte Inhalte.
Veröffentlicht auf e-Stories.de am 01.09.2021. - Infos zum Urheberrecht / Haftungsausschluss (Disclaimer).

 

Der Autor:

  • Autorensteckbrief
  • thx11382gmx.fr (Spam-Schutz - Bitte eMail-Adresse per Hand eintippen!)

  Patrice Faubert als Lieblingsautor markieren

Bücher unserer Autoren:

cover

Du und ich - Gedichte mitten aus dem Leben von Marion Neuhauß



In einer Reise durch die Empfindungen des Lebens erzählen die Gedichte von der Dankbarkeit, vom Lachen, aber auch von der Traurigkeit, von unbedachten Worten und anschließender Versöhnung.
Gemeinsam schöne Momente genießen und schwierige Momente bewältigen.

Möchtest Du Dein eigenes Buch hier vorstellen?
Weitere Infos!

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig!
Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen!

Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel

Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie "Politics & Society" (Französische Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Real humans ou la pensée conditionnée - Patrice Faubert (Politics & Society)
B E L I E V E - Marlene Remen (War & Peace)