Qayid Aljaysh Juyub

De la cuisine druidique des sorcières : émincé de licorne

Aujourd'hui, mes délicieuses cuisinières amateurs de la cuisine magique, je vous propose un plat très élaboré au goût unique, car notre repas magique met à l'honneur une espèce animale en voie de disparition, la licorne.
Nous avons besoin, pour ainsi dire, de 2 kg de viande de cette créature délicate et noble, de préférence du jambon de Wad.  Si, par hasard, vous ne disposez pas d'un tel animal, la même quantité de filet de bœuf suffira pour le faux druide mijotant.
Sinon, la capture de ce précieux gibier peut s'avérer difficile, car il n'en reste qu'un seul et tous les autres se sont entre-temps saoulés à mort par ennui. Tous les chasseurs de créatures fantastiques devraient donc se mettre à l'affût devant la sortie sud du jardin public de Gelsum à minuit, car c'est là que Flocon de neige - le nom du futur plat principal - quitte son domicile à cette heure-là.  Le tueur de gibier devrait toutefois avoir de bons réflexes, car notre Flocon de neige galope déjà assez rapidement en direction de la buvette Kippenneuker pour y consommer sa dose quotidienne sous la forme d'un seau de Liqueur.
Aussitôt après, le chasseur mystique et tueur d'animaux devrait envoyer le plus rapidement possible la délicieuse nourriture au paradis des licornes, sans impact sur le climat. Je recommande à cet effet la massue de guerre "le dernier néandertalien" de ma boutique druidique bénie pour seulement 999,99 minuscules euros. De même, le chasseur passionné du paléolithique fantastique a tout intérêt à se munir d'un hachoir - ou d'une hache en pierre de sa propre fabrication - pour découper sa proie cruellement abattue, car seule une partie de l'être délicatement saoul est nécessaire ! Ensuite, le personnage chaotique et malfaisant pourra ramener la viande dans sa sombre demeure et la transformer en goulasch ou la manger crue.
Pour les lecteurs plus humains, je conseille de couper le filet de bœuf en petits morceaux et de le faire mariner un jour dans du whisky de qualité, en raison de son arôme particulier de 'licorne' ; pas de Moonshine de Schiddl, s'il vous plaît !
Après avoir suffisamment aromatisé l'ingrédient principal, on coupe 666 grammes d'oignons rouges en dés et on les fait revenir pendant une heure en les remuant constamment. Ensuite, le magique 'chef de cuisine' chante la chanson du générique du film 'La dernière licorne', pour s'excuser auprès des esprits de la forêt et parce que je trouve cela hilarant. Pour que ce ne soit pas trop ennuyeux, nous donnons toutes les 20 minutes une gousse d'ail, 1 cuillère à soupe de sucre, 3 cuillères à soupe de concentré de tomates et 20 g de poudre blanche très énergétique - à la brigade des stupéfiants : C'est à moi de décider comment je consomme le glucose. Ensuite, le fléau des créatures magiques éteint le tout avec 2 litres de sang de gnomes. Si aucun membre du petit peuple n'est disponible, la même quantité de sangria fera l'affaire. Après une courte ébullition, le druide gourmand ajoute 1 litre de sang de vierge ('Sangrita Picante'), 500 ml de Pernod, 5 feuilles de laurier et 50 g de poivre de Cayenne. Nous devons maintenant porter la potion magique à ébullition et y ajouter la viande de licorne. Laissons maintenant mijoter ce plat magique pendant 2 heures et voilà notre émincé de licorne, dont le goût unique ne sera pas oublié de sitôt par le courageux gourmet, à condition que notre gourmand ne se retrouve pas dans l'autre monde.
Avant que j'oublie, le druide amateur respectueux des traditions utilise bien sûr un chaudron en cuivre pour la préparation - le mien a été consacré personnellement par Panoramix et est disponible dans la boutique du druide pour la modique somme de 9999,99 dollars espéranto - et allume un grand feu de camp dans le bosquet sacré pour rôtir la licorne. Les acolytes et les profanes fatigués de la vie peuvent bien sûr utiliser les ustensiles de cuisine et la source de chaleur de leur choix.
Comme toujours, le druide de Tingeltangel vous souhaite bonne chance :

Bon appétit !
 

© 2019 Qayid Aljaysh Juyub alias druid de tingeltangel

Diesen Beitrag empfehlen:

Mit eigenem Mail-Programm empfehlen

 

Die Rechte und die Verantwortlichkeit für diesen Beitrag liegen beim Autor (Qayid Aljaysh Juyub).
Der Beitrag wurde von Qayid Aljaysh Juyub auf e-Stories.de eingesendet.
Die Betreiber von e-Stories.de übernehmen keine Haftung für den Beitrag oder vom Autoren verlinkte Inhalte.
Veröffentlicht auf e-Stories.de am 02.01.2022. - Infos zum Urheberrecht / Haftungsausschluss (Disclaimer).

 

Der Autor:

  Qayid Aljaysh Juyub als Lieblingsautor markieren

Bücher unserer Autoren:

cover

Manchmal schief gewickelt von Hermine Geißler



Die Gedichte des Bandes „Manchmal schief gewickelt“ handeln von der „schiefen“ Ebene des Lebens, den tragikomischen Verwicklungen im Alltagsleben und der Suche nach dem Sinn im scheinbar Sinnlosen.
Sie erzählen von der Sehnsucht nach dem Meer, von der Liebe und anderen Leidenschaften und schildern die Natur in ihren feinen Nuancen Beobachtungen aus unserem wichtigsten Lebenselexiers.
Die stille, manchmal melancholische und dennoch humorvolle Gesamtstimmung der Gedichte vermittelt das, was wir alle brauchen: Hoffnung.

Möchtest Du Dein eigenes Buch hier vorstellen?
Weitere Infos!

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig!
Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen!

Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel

Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie "Experimental" (Französische Kurzgeschichten)

Weitere Beiträge von Qayid Aljaysh Juyub

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Le grand boum - Qayid Aljaysh Juyub (Satire)
Pushing It - William Vaudrain (General)