Patrice Faubert

Paraphysique de synesthésie capitalo-réplicative

Du présent
Comme continuation du passé
D'un endroit l'autre
D'une région l'autre
D'un pays l'autre
Des dates peuvent s'y mélanger
Car, toujours, de l'exaction, du tué
24 juillet, 30 août, 1943
Quand Hambourg fut bombardé
Par anglais, américains, les alliés
Trois cent cinquante mille
Habitations détruites
Un million de civils sans abri
Comme si
De la répétition jamais finie
D'une guerre l'autre
D'une crise l'autre
D'un racisme l'autre
D'un nationalisme l'autre
Et nous voilà à Paris
Avec ce coup de griffe
Qui lui aussi n'est pas apocryphe
17 octobre 1961, 20h30
Une manifestation pacifique, algérienne
Avec une police française qui se déchaîne
Des personnes par milliers
Tout ceci, violemment matraqué et réprimé
Gens raflés, détenus dans des camps improvisés
Gens brutalisés, et dans la Seine, parfois, furent jetés
Et donc, gens même tués
Avec ainsi, beaucoup de noyés !
Et il faut noter
Que le drapeau algérien, fut créé
Ou en petite collectivité
Par aussi, feu ( 1901 - 1953 )  Emilie Busquant
Féministe, anarcho-syndicaliste, ô paradoxant
Tout conflit de guerre
Est comme une réalisation de rumeur
Qui sème partout la terreur
Comme l'erreur, des peaux, sur les couleurs
Quand de l'opposition à une autre couleur
Alors que toute couleur à sa beauté
Que l'on ne peut, à une autre, opposer
La fausse lutte des races
Voulant invasivement, remplacer, la lutte des classes
De l'idée invasive
Aussi mortifère, que le fut l'espèce humaine, si invasive
L'originalité de ce que l'on ne peut différencier
Aucune différence ne peut se différencier
Aucune différence ne peut se hiérarchiser
Car la différence ne peut se comparer
La différence n'est que différence
Ni supériorité
Ni infériorité
La différence est sans aucune compétitivité
Et puis, un gramme d'humain
Produit, deux cent mille fois
Plus de lumière que le soleil
Toute couleur de peau est du soleil transformé
L'humain est du soleil muté, au sans pareil
L'humain, c'est deux watts
Et par kilogramme, c'est bath
Pour le soleil, c'est moins, ô paradoxant
Et cela n'est pas de l'intox/infox  !
Vie de la lumière
La lumière de la vie
Le photon se multipliant par cinq cent
Avec chaque rencontre de grain de poussière
De toute l'expression de la lumière
N'empêchant pas la disparition
Dans un autre niveau d'organisation
Des espèces en voie d'extinction
1950, Inde
Quarante mille tigres, environ
2018
Plus que trois mille tigres, en vie, environ
Avec tant et tant d'autres cas
Toute une foultitude de tracas
Le monde entier tendant à devenir
Et avec pour tout seul avenir
De l'insecticide organochloré
Comme le chlordécone pour tout polluer
Et pas seulement aux Antilles
Car le système marchand est comme jeu de quilles
L'on nous prend pour des billes
Sols, rivières, rivages, plantations
Légumes, boissons, poissons, bétail, avec ainsi, des malformations
Et tant de maladies associées à profusion
Chlordécone, de 400 à 700 ans, en durée de vie
Avec tant et tant de bananes salies
Quand tout est pollué, quand tout est exploité
Ainsi, 156 millions d'enfants exploités
Dans le monde, au minimum, tout étant relié !
Et moi, par aucun réseau, je ne suis le cornaqué
De tout un monde spectacularisé
Tant mieux, si j'en suis, le blacklisté
Il est vrai que je suis d'imprévisibilité
Mais après cela
Comment donc s'émerveiller
Du petit doigt, qui en sa complexité
Que notre propre univers, puisse le surpasser
Comme aussi du trou noir
Machine à faire de la lumière, sa foire
Par une esbaudissante évaporation
Pas comme pour la radio ou la télévision
Du système capital en réplication
Certes, France  inter, " La Terre au carré "
" Affaires sensibles ", " Intelligence Service "
" Sur les épaules de Darwin "
Certes, Arte, France Culture
Mais elle est souvent ou toujours bourgeoise, la culture !
Donc, et même avec de la fioritude
 Les plus écoutables
Les moins pires dans le cartable
Système capital comme seule destination
Avec du déraillement grave, cependant, en prévision
Du coup d'Etat mais aucune vraie révolution
Du changement de régime mais aucune vraie révolution
Sauf feu, les conseils ouvriers et les marins révoltés
Avec aussi l'assembléisme révolutionnarisé
Et toujours de jadis
Quand l'on était pour mille ou pour dix
Avec feu l'Espagne de la CNT/FAI ( 1936 ) Barcelone autogérée
Ici, gare du monde de la gare délivrée
Et à propos de gares, celles de Paris
De la mise en service
8 juillet 1849, Gare de Paris-Est
12 août 1849, Paris-Gare- de-Lyon
15 août 1883, Gare de Strasbourg
19 octobre 1906, Paris-Saint-Lazare
1883, c'est aussi le Paris-Constantinople
Via ceci ou via cela, certes, sinon, polope
Avec comme un début de tourisme luxueux
Pas du tout, vertueux
Et de tout, avec ou sans acrostiche
De ce monde aux mains des riches !

Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

Diesen Beitrag empfehlen:

Mit eigenem Mail-Programm empfehlen

 

Die Rechte und die Verantwortlichkeit für diesen Beitrag liegen beim Autor (Patrice Faubert).
Der Beitrag wurde von Patrice Faubert auf e-Stories.de eingesendet.
Die Betreiber von e-Stories.de übernehmen keine Haftung für den Beitrag oder vom Autoren verlinkte Inhalte.
Veröffentlicht auf e-Stories.de am 01.04.2022. - Infos zum Urheberrecht / Haftungsausschluss (Disclaimer).

 

Der Autor:

  • Autorensteckbrief
  • thx11382gmx.fr (Spam-Schutz - Bitte eMail-Adresse per Hand eintippen!)

  Patrice Faubert als Lieblingsautor markieren

Bücher unserer Autoren:

cover

Heartbreak: Liebe, Familie und Katastrophe von Lisa-Doreen Roth



Mona hat große Sorgen, denn ihre Ehe steht vor dem Aus. Während einer Feier lernt sie Mark kennen, der sie sofort in sein Herz schließt. Sie kann es kaum fassen, tatsächlich einem Mann begegnet zu sein, der alle positiven Eigenschaften in sich zu vereinen scheint. Doch entwickelt sich daraus wirklich das große Glück? Ein kurioses Liebesabenteuer … aufregend, dramatisch und skurril zugleich

Möchtest Du Dein eigenes Buch hier vorstellen?
Weitere Infos!

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig!
Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen!

Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel

Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie "Politics & Society" (Französische Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

L'éco-anxiété eschatologique - Patrice Faubert (Politics & Society)
A very unusual way.....🌠 - Ursula Rischanek (Love & Romance)