Patrice Faubert

La communication du renoncement

Tout participe à et de tout
Ainsi, du passé, du présent
De l'éducation douce et sans aucun châtiment
Quintilien, Erasme, Montaigne, Rabelais, Rousseau
Et même sans doute, bien avant
Du très lointain, donc, ou du très présent
De l'éducation libertaire contre l'éducation des bourreaux
De l'Alice Miller
Pour des monstres, ne pas faire
Ainsi
Ce sont des armes françaises
Trafic habituel toujours en aise
Armes servant pour exterminer les yéménites
Via des pays fascistes religieux en rite
Emirats arabes unis, Arabie saoudite
Mais pouvant acheter le silence
De l'Europe complice, intérêts de la décadence
D'un tout en parfaite continuité
Mais avec plus ou moins de subtilité
Malgré souvent le chemin de même finalité
Il suffit de s'en retourner
Aux anciens chefs des jeunesses hitlériennes
Jugés, mais très légèrement condamnés
Et de leurs douteux livres de la mémoire
Presque une gloire, pour bien manger et bien boire
Car ce faux ordre
Est finalement, du monde, le modèle
Du scoutisme capitaliste en sa représentation fidèle
Et par rapport à quoi, l'ordre ?
Et par rapport à qui, l'ordre ?
Du c'est bien ordonné
Du c'est bien trié
Tous et toutes en des rangs serrés
D'un même pas cadencé, d'une même idée
Et cela se voudrait plusieurs
Mais dans la même clameur
Différents pas en fausse diversité
Dans tout cela, faux refus, vraie acceptation
Le capital de la fragmentation en unification !
Voilà pourquoi, du matin au soir
Des brocards diffamatoires
Contre les vrais anars
Pour les enfermer dans des placards
Ignorer leurs histoires
Les mettre KO sur des brancards
Les libertaires
Comme des concubinaires célibataires
Comme des célibataires concubinaires
De toutes et à toutes les politiques réactionnaires
Du seul tort d'être des minoritaires
Minoritaires d'entre les minoritaires
Mais, cependant, l'abstention électorale
Leur donne de l'air, est leur chorale
Et parmi
Les quelques organisations de l'anarchie
Il y a encore, en-deça, les marginaux de l'anarchie
Aucune place dans aucune encyclopédie
N'étant pas des notables
Rétifs de tous les comptables
N'étant les invités d'aucune table
Ne laissant leurs noms nulle part
Car l'anarchie se veut sans faire-part
Comme le genre humain
Femmes, enfants, hommes
Qui des querelles séparatistes ineptes, se fait gomme
Tout se valant et c'est très bien
Il faudrait
En finir avec le salariat
En finir avec le patronat
En finir avec le prolétariat
En finir avec le patriarcat
Car le capital, c'est l'utopie
Car l'anarchie, c'est la vie !
En fait, le capital, abrutit
Advenant comme le film " Idiocracy "
Et tout a été tenté
Dans le dit ou dit
Ou le sera
Et tout a été tenté
Dans l'écrit ou écrit
Ou le sera
Et tout a été tenté
Dans le fait ou fait
Ou le sera
Et tout a été tenté
Dans l'imaginé ou imaginé
Ou le sera
Du théâtre, du cinéma, de la télé, de la comédie
Tous les drames
Toutes les joies
Toutes les peines
Toutes les jouissances
Toutes les souffrances
Toutes les possibilités
Tous les conflits
Toutes les guerres
De et à la vie
Mais le peu ou très peu que nous avons
Ou le beaucoup que nous avons
Et même le pas du tout, que nous avons
Zéro plus zéro comme du zéro
L'on y patauge comme des idiotes et des idiots
La crainte de le perdre
Pire qu'avant de le perdre
Alors que pire est toujours à perdre
Nonobstant
Que nos chaînes rouillées ou dorées, à perdre, nous avons
Certes, des millions et millions de gens qui s'y gratifient
Et qui ne veulent, ainsi, que rien ne change
Après moi le déluge
Le capital en a fait sa luge
Certes, des millions et millions de gens qui s'y conchient
Sans un moyen d'action, pour agir
Sans un moyen d'action, pour intervenir
Mais qui aussi, le plus souvent
Veulent que rien ne change
Après moi le déluge
Le capital en a fait sa luge
Millions et milliards qui bloquent tout
Millions et milliards qui font le monde fou
Les renoncements de la communication
La communication des renoncements !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

Diesen Beitrag empfehlen:

Mit eigenem Mail-Programm empfehlen

 

Die Rechte und die Verantwortlichkeit für diesen Beitrag liegen beim Autor (Patrice Faubert).
Der Beitrag wurde von Patrice Faubert auf e-Stories.de eingesendet.
Die Betreiber von e-Stories.de übernehmen keine Haftung für den Beitrag oder vom Autoren verlinkte Inhalte.
Veröffentlicht auf e-Stories.de am 09.08.2022. - Infos zum Urheberrecht / Haftungsausschluss (Disclaimer).

 

Der Autor:

  • Autorensteckbrief
  • thx11382gmx.fr (Spam-Schutz - Bitte eMail-Adresse per Hand eintippen!)

  Patrice Faubert als Lieblingsautor markieren

Bücher unserer Autoren:

cover

Westwinde (Gedichte) von Stefanie Haertel



Wir folgen den Düften des Westwindes und seinen Spuren. Tipp, tapp läßt eine Autorin ihre Katze über die Seiten schlendern. In diesem Gedichtband finden Sie viele Gedichte über die Liebe und ihr wandelbares Wesen. Den geheimen Botschaften von Graffitimalereien wird auf den Grund gegangen. Herbstliche Stimmungen im Oktober sind aufgezeichnet. Auch Europas geschichtlichen Wurzeln geht jemand auf den Grund. Gefragt wird wie wir von unseren gesellschaftlichen Verhältnissen umstellt sind und uns selbst zu ihnen stellen. Folgen Sie uns auch nach Las Vegas!

Möchtest Du Dein eigenes Buch hier vorstellen?
Weitere Infos!

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig!
Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen!

Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel

Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie "Politics & Society" (Französische Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Paraphysique de la folie - Patrice Faubert (Politics & Society)
Love song - Mani Junio (Valentine´s Day)