Patrice Faubert

Tout nous automatisant, tout nous engrammant

"Et à titre d'exemple, citons le sort réservé à cet agent de propreté, licencié suite à la diffusion d'une photo le montrant en train de faire la sieste, à même la rue, durant sa pause."

Les hommes lents. Résister à la modernité du XVe - XXe siècle. Ed : poche
Laurent Vidal

Pour d'éventuels aliens
Qui de nous, n'y comprendraient rien
Terriennes et terriens
Des sexuopathes
Des névropathes
Des psychopathes
Au tout frustré
Au tout refoulé
Donc, au tout sublimé
Des marqueurs sociaux
Des marqueurs culturels
Selon les temps mentaux
Chaque époque avec sa pelle
Et tout son pêle-mêle
Des classes sociales
Du cocuage
Et pour tous les âges
En ânerie ou en vacherie
Voilà, bien, la véritable chienlit
Chaque individu, groupe, société
Avec ses propres préjugés
Avec ses jugements de valeur
Avec ses lieux communs
De l'excrément au derrière
Dont il est difficile de se défaire
Et de nos comportements
Tout nous y automatisant
Et ce jusqu'à quatre-vingt-quinze pour cent
Tout nous y conditionnant
Et ce à cent pour cent
De nos valises sociales et culturelles
De nos imaginaires et de nos concepts idéels !
Tout, tendant à se niveler
Avec cependant les disparités inhérentes au fragmenté
Dissonance cognitive, pensée séparée, pensée dissociée
De nos sociétés chosifiées
De nos sociétés réifiées
De nos sociétés marchandisées
Tant et tant, de concepts, de désignations, d'idées
Pour un même objet, désigné !
Certes, de la variabilité
De la différence comme la température des degrés
L'éducation et le dressage pour les pauvres
L'éducation et le dressage pour les riches
Ce que l'on peut et doit faire
Ce que l'on ne peut ou ne doit pas faire
Pour obéir pour les pauvres
Pour commander et dominer pour les riches
Il en va aussi pour l'espérance de vie, en durée
Certains et certaines, ont le dos voûté
Ouvriers et ouvrières, subalternes, personnes employées
D'autres, le dos bien droit de fierté
Chirurgiens, dentistes, notables, avocates, et gens de célébrité
Parfois, comme en septembre 1944
Toulouse, des résistants en défilé
Légitimement fiers, le drapeau noir en beauté
Anarchistes guérilléros espagnols, non soumis et révoltés
Le général Charles de Gaulle en fut l'énervé
Lui qui fut obligé d'y assister
Mais sans l'apocope recension
En avant, en arrière, de la falsification
Aux sources de tout progrès, les anars
De tout cela au riche passé oublié
Ils ont été les dépouillés, les dévalisés
Avec prière de ne pas déranger
Aux oubliettes de l'Histoire, il y en a marre
La mentalité des temps
Le temps des mentalités
Tout se récupérant, tout s'adaptant !
Ainsi, de très jadis
Sans que cela passa pour du vice
Des hivernants aux estivants
Femmes, hommes, enfants, s'entend
L'hiver à la mer, il fut donc un temps
Déjà, le Sud-Est, de la France
Déjà, pour les riches bourgeoisies, de la bombance
En arrière, en avant
Selon les bourgeoisies, les modes s'inversant
Et fin avril, la saison était finie
Alors qu'elle débuterait, à peine, aujourd'hui
Avec aussi toute une surinformation
Comme devenant de la désinformation
La confortation rimant avec jumelle mémorisation
Nous gavant et nous abrutissant, de toutes façons
Mais le boycott y est comme mutilant
Que pour les élections, moins évident
Et de la planète Terre
Comme surtout du multivers
Cela est, a été, sera
Tout ce qui peut arriver
Est arrivé, arrive, arrivera
Un jour ou l'autre, ici ou là
Se singeant avec ou sans originalité
Nous récupérons
Nous volons
Nous nous approprions
Les dits ou les idées des autres
Du passé, du présent, parfois, nous les améliorons
Ainsi, nous les honorons
Ainsi, nous les égalons
Comme aussi nous les déformons
Souvent, à tort, nous nous jalousons
De ce fait, bêtement, nous rivalisons
Lois du marché comme un sport de compétition
Et le peu que vraiment nous comprenons
Nous l'outrepassons plus que nous l'affirmons
En manifeste plus qu'en subtil, tout, nous continuons !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

 

Diesen Beitrag empfehlen:

Mit eigenem Mail-Programm empfehlen

 

Die Rechte und die Verantwortlichkeit für diesen Beitrag liegen beim Autor (Patrice Faubert).
Der Beitrag wurde von Patrice Faubert auf e-Stories.de eingesendet.
Die Betreiber von e-Stories.de übernehmen keine Haftung für den Beitrag oder vom Autoren verlinkte Inhalte.
Veröffentlicht auf e-Stories.de am 16.08.2022. - Infos zum Urheberrecht / Haftungsausschluss (Disclaimer).

 

Der Autor:

  • Autorensteckbrief
  • thx11382gmx.fr (Spam-Schutz - Bitte eMail-Adresse per Hand eintippen!)

  Patrice Faubert als Lieblingsautor markieren

Bücher unserer Autoren:

cover

Gelebte Meeresträume von Gerhild Decker



Die Autorin versteht es, mit Worten Stimmungsbilder zu malen und den Leser an der eigenen Begeisterung am Land zwischen Meer und Bodden teilhaben zu lassen. In ihren mit liebevoller Hand niedergeschriebenen Gedichten und Geschichten kommen auch Ahrenshooper Impressionen nicht zu kurz. Bereits nach wenigen Seiten glaubt man, den kühlen Seewind selbst wahrzunehmen, das Rauschen der Wellen zu hören, Salzkristalle auf der Zunge zu schmecken und den feuchten Sand unter den Füßen zu spüren. Visuell laden auch die Fotografien der Autorin zu einer Fantasiereise ein, wecken Sehnsucht nach einem Urlaub am Meer oder lassen voller Wehmut an vergangene Urlaubstage zurückdenken.

Möchtest Du Dein eigenes Buch hier vorstellen?
Weitere Infos!

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig!
Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen!

Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel

Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie "Politics & Society" (Französische Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Paraphysique du taulard - Patrice Faubert (Politics & Society)
Apocalypse now - Heino Suess (Sorrow)