Brigitte Waldner

Un voisinage harmonieux, c'est autre chose

Avec un bracelet électronique à la jambe,
le voisin se promenait dans son jardin.
Tous ceux qui passaient dans la rue pouvaient le voir.

Il a une grande famille recomposée. Cinque enfants.
Ils ne tiennent pas compte des autres voisins.
Chaque enfant a un père différent.
Deux fils sont de lui,
mais chacun d'eux a une mère différente.
Il y a toujours du bruit quand les enfants jouent dans le jardin,
ou lorsqu'ils s'occupent ensemble du jardin.
Souvent, il y a aussi des invités, des parents et des collaborateurs,
qui y travaillent parfois aussi.
Et la nuit, il y a souvent des fêtes sauvages.
Ils garent leurs voitures et camionnettes dans un pré,
qui appartient à un agriculteur.
Il est interdit de s'y garer.
Le pré est devant chez moi.
Son fils patchwork est son esclave bon marché.

"Viens ici, esclave, voilà le travail !"
crie-t-il d'un ton de commandement et l'enfant se met à courir,
comme un robot télécommandé, sans murmurer.

Un jour, l'enfant était chez un ami.
Le beau-père l'a appelé pour qu'il rentre immédiatement à la maison,
pour faire le jardinage.

Je n'accepterais pas que mon fils soit traité aussi brutalement.
Cela ne semble pas déranger la mère de l'enfant.

Il doit aider aux travaux de rénovation de la maison
et du jardin, qui sont trop lourds pour lui.
Il a entre douze et quinze ans et est submergé de travail.
Il n'a pas le temps et est trop fatigué
pour étudier à la maison pour l'école.

Il abandonne le lycée,
ensuite, il a passé un an dans une école technique,
puis il a également abandonné cette école.
Quand j'allais à l'école,
j'étudiais tous les après-midi pour l'école,
Je ne devais pas travailler à la maison.
J'étais fille unique.
Ma mère voulait que j'obtienne les meilleures notes.

Je me serais enfuie de la maison.
si j'avais été si mal traité.

Quand le garçon rentrait de l'école,
il devait travailler dans le jardin.
Un jour, je lui ai demandé pourquoi il n'étudiait pas pour l'école,
car je pensais qu'il n'allait pas bien.
Il m'a simplement répondu : "Il faut passer par là".

Le week-end, le garçon était souvent chez son père.
Puis, quand il a eu 15 ou 16 ans, il est allé vivre chez lui.
Après cela, je n'ai plus jamais revu le garçon.
C'était la meilleure décision pour l'enfant.

En tant que voisine, je ne peux pas détourner
les yeux lorsqu'un enfant est maltraité par son beau-père.
Le beau-père m'accuse
de m'immiscer dans les affaires de la famille
et de menacer les enfants.
Non, je ne menace pas ses enfants et ses enfents recomposés.
C'est le beau-père qui est dangereux pour eux.

L'homme fume et boit beaucoup d'alcool,
quand il est à la maison,
parfois, il travaille aussi comme agent immobilier
et il est artisan et vient de créer sa propre entreprise.
Il y a quatre ans, il a acheté la propriété à côté de la mienne,
qui appartenait auparavant à mes cousines.

Depuis, il veut me prendre mon bien, il me menace et me harcèle,
si je ne le lui donne pas, il veut me faire éliminer.
Je suis harcelé tous les jours par mes voisins.
Je suis une femme âgée et je suis seule avec un chien et des chats.
Un voisinage harmonieux, c'est autre chose.

© Brigitte Waldner

Diesen Beitrag empfehlen:

Mit eigenem Mail-Programm empfehlen

 

Die Rechte und die Verantwortlichkeit für diesen Beitrag liegen beim Autor (Brigitte Waldner).
Der Beitrag wurde von Brigitte Waldner auf e-Stories.de eingesendet.
Die Betreiber von e-Stories.de übernehmen keine Haftung für den Beitrag oder vom Autoren verlinkte Inhalte.
Veröffentlicht auf e-Stories.de am 27.10.2022. - Infos zum Urheberrecht / Haftungsausschluss (Disclaimer).

 

Die Autorin:

  • Autorensteckbrief
  • 1und1melodieeclipso.at (Spam-Schutz - Bitte eMail-Adresse per Hand eintippen!)
  • 2 Leserinnen/Leser folgen Brigitte Waldner

  Brigitte Waldner als Lieblingsautorin markieren

Bücher unserer Autoren:

cover

Von Menschen, Meer und mehr: Lyrik in schwieriger Zeit von Rainer Tiemann



Mit diesem Buch, das Texte der letzten beiden Jahre enthält, zeigt der Leverkusener Autor Rainer Tiemann, wie spannend Lyrik sein kann, die mit diesen Werken auch Menschen erreichen wird, denen Lyrik bisher wenig sagte. Fast alle Themen der Zeit werden aktuell und interessant dargeboten. Egal, ob es sich um die Probleme der Corona-Pandemie handelt oder den russischen Angriffskrieg auf die Ukraine. Besonders wichtig, dass dabei auch die Liebe nicht fehlt, die letztlich unser aller Leben lebenswert macht.

Möchtest Du Dein eigenes Buch hier vorstellen?
Weitere Infos!

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig!
Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen!

Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel

Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie "Everyday Life" (Französische Kurzgeschichten)

Weitere Beiträge von Brigitte Waldner

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

As far as the eyes can see, - Brigitte Waldner (Thoughts)
Heaven and Hell - Rainer Tiemann (Humour)